On me demande souvent comment fabriquer les pièces courbes dans un escalier débillardé.

Il n’est pas facile de répondre simplement car cela dépend de plusieurs choses :

Premièrement en tant que professionnel, cela dépend de la demande du client.

En général, la conception d’un escalier est un mélange de possibilités et de contraintes. Mon premier travail de professionnel est souvent de faire prendre conscience au client qu’il doit trouver un compromis entre ses désirs, ses possibilités et les contraintes inhérentes à ses projets.

Une des contraintes est souvent le prix. La majorité des gens qui me contacte pour un escalier cherche un bel escalier mais n’a pas un budget illimité.

Ceci m’a amené à chercher des méthodes de construction plus rapides et plus simples pour diminuer le prix des escaliers courbes.

Les résultats de mes réflexions m’ont amené à simplifier les processus de fabrication en mélangeant techniques anciennes et modernes, françaises et anglaises. Cette simplification a aussi rendu accessible la construction des escaliers courbes aux personnes moins expérimentées et j’ai pu constater que l’utilisation de ces techniques permet aux amateurs d’aborder la construction d’escaliers complexes autrefois réservés aux professionnels spécialisés.

Mes premiers escaliers courbes ont été fabriqués en bois massif avec des méthodes traditionnelles. Comme j’ai la chance de comprendre aussi bien l’anglais que le français, j’ai pris ce que j’estime être le meilleur des deux mondes et j’ai utilisé un mélange de techniques anglais/français. Par exemple, je trouve que la façon française de fabriquer un limon courbe est supérieure à la méthode anglaise mais que les anglais ont des méthodes de traçage des mains courantes qui permettent d’avoir un meilleur contrôle sur la position des courbes.

Aujourd’hui, j’utilise un mélange de techniques que j’adapte aux spécificités de chaque escalier et chaque chantier. Pour les limons d’escalier, j’utilise deux techniques.

Quand le limon est très épais par exemple dans le cas d’un limon crémaillère centrale, j’utilise la technique de couches collées. Ceci me permet de construire simplement le limon sans construire un moule et dans le cas d’une crémaillère, de ne pas avoir à couper les crans.

Cette technique permet de réduire le temps et facilite énormément la fabrication des limons courbes.

Pour plus de détails sur cette technique, vous pouvez lire l’article Construire un limon crémaillère débillardé.

Voici quelques escaliers construits avec cette technique :

fabriquer un limon d escalier
Limon crémaillère en mélèze marches en frêne
Cremaillère centrale et main courantes lamellé collés
Cremaillère centrale et main courantes lamellé collés

Cette technique est utilisable pour les limons de plus de 60mm d’épaisseur.

Pour les pièces de moins de 60mm, j’utilise une technique de lamellés collées plus traditionnelle où je colle des couches de contreplaqué sur un moule de forme. La pièce est ensuite plaquée avec un placage de 2mm.

L’article Lamelle collée avec StairDesigner et Autocad montre comment j’utilise cette technique.

Voici un escalier qui utilise cette technique :

Limons et main courantes en lamellé collées
Limons et main courantes en lamellé collées
Départ d'escalier en lamellé collée
Départ d’escalier en lamellé collée
Escalier lamelle collée vu d'en haut
Escalier lamelle collée vu d’en hautMain courantes débillardées

Main courantes débillardées

Pour les mains courantes courbes, j’ai plusieurs façons de faire, la plus simple étant de découper la main courante dans le limon.

Ceci est possible pour une main courante à section rectangulaire sur un escalier à limon en lamellé collé ou couches collées. Il est facile de prévoir une sur-largeur et de découper la main courante dans la forme du limon.

Voici deux escaliers avec la main courante découpée dans le haut du limon.

Main courante découpée dans le limon
Main courante découpée dans le limon
Main courante en orme couches collées
Main courante en orme couches collées
Limon en couches collées avec sa main courante
Limon en couches collées avec sa main courante

Il est aussi possible de construire la main courante séparément comme un petit limon. Dans ce cas, j’utilise le même moule de forme utilisé pour la mise en forme du limon.

Les techniques de lamellé collées sont très bien adaptées quand la main courante a une section rectangulaire et les rayons des courbes sont assez grands. Quand la main courante est moulurée et les courbes sont plus serrées, j’utilise des méthodes spécifiques que j’ai développées autour de traçages anglais dits « système des tangentes ».

Ce système de traçage permet de décomposer les formes hélicoïdales en courbes elliptiques et a de nombreux avantages pour la fabrication des formes gauches des mains courantes.

J’utilise la modélisation de solides 3D d’Autocad ou Progecad pour tracer ces formes, ce qui permet de gagner un temps significatif par rapport aux tracés 2d manuels traditionnels.

Le cas le plus simple est la fabrication des mains courantes rondes.

Pour ces mains courantes, je décompose la forme hélicoïdale gauche en courbes elliptiques planes. Ceci permet d’usiner les pièces à plat sur une toupie ou commande numérique, puis de les assembler avec un angle de vrille pour former la main courante hélicoïdale.

Voici le principe en photo :

rampe ronde en atelier
rampe ronde en atelier
Raccord ronde débillardé posé
Raccord ronde débillardé posé
Départ débillardé sur escalier en béton
Départ débillardé sur escalier en béton
fabriquer une rampe d escalier
Rampe ronde sur escalier en béton

Quand il s’agit d’une main courante rectangulaire ou moulurée, j’utilise le même traçage pour définir des formes de couches de placage qui sont vrillées sur un gabarit pour donner une forme rectangulaire.

Cette forme a la particularité de maintenir un angle de 90° constant entre les champs débillardés et les surfaces verticales, ce qui facilite énormément le travail de mouluration avec une toupie.

Quand il est nécessaire de prévoir une rainure d’encastrement pour un fer plat,  cette méthode permet d’incorporer  dans la disposition des lamelles.

Voici quelques photos pour expliciter cette méthode :

Ensemble de lamelles sur gabarit de vrillage
Ensemble de lamelles sur gabarit de vrillage
Main courante en couches vrillées
Main courante en couches vrillées
Main courante en couches vrillées
Main courante profilée en couches vrillées
Main courante profilée en couches vrillées

Un cas spécial de main courante est la construction des mains courantes sur fer plat posé à la volé sur un escalier en pierre ou béton.

Dans ces cas, la forme peut être très irrégulière et difficile à tracer. Pour ce type de travail, je reprends la forme de la lisse en fer avec un système de sections collées sur la rampe. Cette forme est plaquée et moulurée pour former la main courante :

Voici le principe en photo :

Prise de forme sur main courante en fer plat
Prise de forme sur main courante en fer plat
Collage des lamelles en noyer
Collage des lamelles en noyer
Main courante prête à être moulurée
Main courante prête à être moulurée
Mouluration à la toupie portative
Mouluration à la toupie portative
Ponçage des main courantes
Ponçage des main courantes
Main courante teintée avec finition remplis cirée
Main courante teintée avec finition remplis cirée

Comme on peut le voir, il y de nombreuses façons de faire les pièces courbes. Chaque technique a ses avantages et ses difficultés et il est souvent nécessaire d’en utiliser plusieurs sur le même escalier.

L’art de l’escalier est de savoir bien choisir la technique la plus adaptée pour arriver aux formes les plus harmonieuses  possible, tout en restant dans votre budget ou le budget de votre client.

Ceci est simplement un résumé de quelques techniques et bien sûr la mise en pratique de ces principes comprend aussi de nombreux détails et astuces pour arriver à un ensemble cohérent et un escalier praticable et harmonieux dans ses formes.

Si vous avez besoin de plus d’informations sur ces différentes techniques, pouvez-vous poster vos questions sur notre forum AtelierBois.net.

Contactez-moi directement pour des formations ou des conseils personnalisés.

Et si vous avez développé vos propre techniques, je serais très intéressé de les connaître.

Pour la fabrication de main-courantes en bois massif il est maintenant possible d’utiliser notre solution à commande numérique, voir cette article:

Utiliser une machine à commande numérique pour usiner une main-courante débillardée

Si cet article vous a plu (ou déplu) n’hésitez pas à laisser un commentaire.

    23 replies to "Escalier débillardé : fabriquer un limon, une main courante ou une rampe"

    • le corre

      bonjour bravo continuer comme çà il faut garder le savoir faire rien ne vaut le travail fait avec amour encore bravo a plus tard

    • Stéphane

      Encore bravo,
      Un savoir faire et des techniques imparables pour s’adapter à toutes le contraintes, votre travail est vraiment de qualité !
      Vivement votre prochain article !
      Stéphane

    • JP

      Merci Mr Tillson pour vos exposés passionnants. Bricoleur mais pas professionnel, je suis étonné par les trésors d’ingéniosité qui sont déployés dans ce genre d’artisanat : bien évidemment, je me pose souvent la question de savoir comment tel ou tel réalisation a pu être faite, en particulier pour les escaliers débillardés. Vos explications lèvent un peu le voile, même si beaucoup de choses restent encore mystérieuses, mais c’est ce qui en fait le charme.
      Vous avez un beau métier !
      Cordialement,
      JP

    • IPIKA

      Bonjour,
      Bravo pour votre travail de menuiserie et de transmission du savoir faire.
      continuez comme ça !!!
      Avec tout mon respect.
      Pascal.

    • math

      merci pour l’article c’est du trés beau boulot et c’est trés instrutif
      continuez ainsi et j’espère bien lire encore d’autre article toute aussi intéressant
      bravo

    • Chris

      Je suis très impressionné par la qualité des escaliers proposés. Bravo. C’est vraiment du beau travail.
      Cordialement

    • MAHAFALY RATOVOARIMANANA

      Bonjour
      Chapeau sur votre travail de modelisation du lamele colle, je voudrais savoir, en combien de temps avez vous réalisez le modèle à crémaillère centrale,
      BONNE CONTINUATION

    • CHRISTOPHE CAMBON

      Travail vraiment magnifique grande maitrise de la matière.
      Toutes mes félicitations
      Ça fait plaisir de voir des gens qui aiment leur métier.
      A+
      MENUISERIE CHRISTOPHE CAMBON
      11 Rue MASSENET 64110 JURANCON
      Tel: 05 59 06 47 89 Port: 06 78 00 65 81
      Atelier : 8 Av du Béarn 64320 IDRON
      Tel: 05 59 30 12 23 – Fax 05 59 71 65 83
      Email : christophe.cambon@neuf.fr
      N° SIRET 513 090 407 00018
      APE 4332A – TVA Intracommunautaire FR58513090407

    • chevalley

      bonsoir
      quelle importance si c’est du moderne ou de l’ancien c’est le résultat qui compte et vos escaliers sont très beaux félicitation
      pour l’instant je suis sur un escalier ancien et les personne ne veule pas du moderne mais c’est toujours beau à réalisé bonne soirée à tous

    • chevalley

      re bonsoir
      est ce vrai que vous êtes de le région de grenoble? est si vous avez votre atelier est à grenoble cela me ferai plaisir si je passe à grenoble de passer vus voir merci à bientôt

    • JEAN FRANCOIS

      tres tres beau travail felicitation presentement mon projet est une escalier stainless bois et verre + – 40 metre long moderne le travail termine je vous envoi photo merci de partager

    • MiKiZ

      Un grand bravo pour vos œuvres, ainsi qu’un grand merci pour avoir pris le temps de les partager sur la toile.
      N’ayant toujours débillardé que dans du massif(à l’ancienne^^), je trouve vos méthodes de lamellé collé plutôt sympa.
      Merci encore d’avoir pris le temps de partager =)

    • jose marques moreira

      BONJOUR TOUJOURS VOUS ME FAIRE UNE SURPRISE AVEC VOTRE SIMPLICITE DE MAITRE.MERCI A BIENTOT

    • António Jorge Lages Mourão

      Dear Sir
      My name is António Mourão and I must say I enjoy your work and hop to continue to follow your presentations for long.
      For that I thank you.
      If you don’t mind I would like to kindly ask you a few questions,regarding the best glues for:
      1 – Small sections of metallic rail
      2 – Laminated curved plates for stairs
      3 – Glue for veneered plates to curved stairs
      4 – I would also to ask if you know what is  » yelow glue for veneer for glue and iron » as per what is stated in – comments@josephusdco.com
      Best Regards
      António Mourão

      • admin

        Hello Antonio,
        Thanks for your comment.
        For glue I try to use what we call « colles vinyliques » or white glue in france. I think it’s yellow glue in english. It’s water based PVAc. I use this for laminates and veneers and general woodwork. To glue up the sections on a metallic rail you need a gap filling glue, I use Polyurethanne to inject into the sections.
        Hope this is helpful.
        Ness

    • Frederic

      merci pour tout ces idee je suis chef d entreprise avec 15 employers et il faut que je trouve le temps d apprendre vos logiciel

      • admin

        Bonjour Frederic,
        Avec la gestion de 15 personnes il n’est pas facile de trouver le temps pour se former sur des nouvelles techniques.Dans ce cas il est souvent plus facile de dégager deux jours pour suivre une formation à l’extérieure de l’entreprise.
        Dans tous les cas bon courage pour la suite et n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.
        Cordialement,
        Ness

    • Jonas

      Bonjour je cherche à fabriquer ce style d’escalier avec limon centrale en acier. J’ai télécharger la version gratuite de Stairdesigner et j’ai réussi a représenter ce que je voulais. Cependant n’aillant pas l’implantation dans la trémie, je ne sais pas si mon plan est correcte… De plus les marches ne sont pas centrées au limon y a t-il une astuce ?
      Dans le cas d’une souscription a StairFile Lite ou Stair File pro y a t-il tout ce dont j’ai besoin pour réaliser ce genre de limon en acier ? Plus précisément les plans cotes et gabarits des tôles a souder entre elle pour obtenir un limon cintré ?
      Merci d’avance pour vos réponses.
      Cordialement.
      Jonas

      • admin

        Bonjour Jonas,
        Merci pour votre commentaire.
        Il est possible de modifier la position du limon mais en général il se position automatiquement au milieu des marches.
        Pouvez vous m’envoyer votre fichiers sds pour que je corrige votre projet?
        Nos services StairFile donnent les développés des faces des limons que vous pouvez utiliser pour découper les tôles .
        Cordialement,
        Ness

    • Bourgeois Mickael

      Boujour !
      Tout d’abord, très beau site, et de bien beau escalier que voila.
      Je me forme actuellement au compagnon et je vais bientôt voir l’escalier courbe donc j’aimerais connaitre un peu le terrain… Je suis particulièrement intéresser par la réalisation du gabarit de vrillage pour la main courante, j’aimerais en savoir plus sur la méthode de traçage et de réalisation de ce dernier. Si vous possédiez éventuellement de la documentation sur cela, ou si la distance le permet, je peux me permettre de passer à votre atelier pour voir cela serait la perfection.
      Merci Beaucoup
      Mickael

      • admin

        Bonjour Mickael,
        Merci pour votre commentaire sur le site.
        Le gabarit de vrillage est tracé selon une méthode anglo-saxonne nommé la méthode des tangentes.
        J’explique la méthode sur notre site anglais et vous pouvez aussi acheter un ebook que j’ai écrit.
        L’article est ici.
        Vous pouvez télécharger le ebook, en anglais aussi, ici.
        Notez que vous devez vous inscrire comme membre avant de pouvoir télécharger.
        J’ai l’intention de traduire ces documents en français mais cela est toujours repoussé par manque de temps.
        Vous serez toujours de bienvenu dans mon atelier, mais pour apprendre une technique il faudra beaucoup plus qu’une simple visite.
        Par contre, si vous avez plusieurs personnes intéressées il sera possible d’organiser une formation dans un centre de compagnon.
        J’ai déjà organisé plusieurs formations pour les compagnons, il suffit de l’accord d’un centre et 5 ou 6 participants.
        Il est aussi possible de les organiser ici à Grenoble chez la Federation Compagnonnique, qui sont toujours d’accord pour prêter leurs locaux.
        Dans tous les cas, je vous souhaite bon courage pour votre apprentissage et merci de vous intéresser à nos techniques.
        Cordialement,
        Ness

    • JACOB FRAXE Axel

      Bonjour,
      Quelles sont les informations que je peux vous transmettre pour que vous puissiez de me dire si vous pouvez réaliser des portions débillardées de ma rampe?
      Je vous remercie pour votre réponse,
      Cordialement,
      AJF

      • Carole Bosy

        Bonjour Axel,
        Pour vous conseiller et vous aider à mettre au point vos projets, pouvez-vous poster vos questions et fichiers sur notre forum AtelierBois.net.
        Le forum nous permet de mieux suivre les projets de chacun et en même temps d’en faire profiter les autres abonnés du site.
        Les questions générales sont accessibles à tous les abonnés.
        L’espace Assistance Technique du forum est réservé aux abonnés Assistance PRO.
        Notre abonnement Assistance PRO vous donne accès :
        – au Forum d’assistance et de support
        – au service dépannage par internet
        – à des centaines de vidéos de formations
        – à des vidéo personnalisées à la demande
        – aux Bibliothèques Quick Design édition Pro
        – au service quincailleries à la demande
        – à nos service CabinetFile et StairFile pour obtenir les documents de fabrication
        Cordialement,
        Carole

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.