Escalier provisoire démontable

Il y a quelques mois Michel m’a contacté pour réaliser un escalier balancé provisoire et démontable.

Cet escalier était déstiné à équiper une maison en chantier.

Michel a calculé l’escalier dans la version gratuite de StairDesigner puis, en utilisant des captures d’écran, reconstruit l’ensemble dans un logiciel d’architecture.

Avec quelques conseils Michel a pu monter rapidement un escalier provisoire en attendant l’escalier définitif.

___

Bonjour Ness,

Enfin, je trouve la force de vous envoyer les photos de l’escalier provisoire que j’ai fabriqué sur la base de calculs faits avec Stairdesigner. J’ai fait des captures d’écran pour le dessiner Il y a quelques mois Michel m’a contacté pour réaliser un escalier balancé provisoire et démontable.

Cet escalier était déstiné à équiper une maison en chantier.

Michel a calculé l’escalier dans la version gratuite de StairDesigner puis, en utilisant des captures d’écran, reconstruit l’ensemble dans un logiciel d’architecture.

Avec quelques conseils Michel a pu monter rapidement un escalier provisoire en attendant l’escalier définitif.

___

Bonjour Ness,

Enfin, je trouve la force de vous envoyer les photos de l’escalier provisoire que j’ai fabriqué sur la base de calculs faits avec Stairdesigner. J’ai fait des captures d’écran pour le dessiner au final avec Revit Architecture. Les plans je les ai imprimés à échelle 1.

Pour la pose, elle n’a pas été sans soucis, car au final je me suis retrouvé bloqué du dos avec une diarrhée carabiné, et d’une fatigue à croire de m’être fait piqué par une mouche Tsétsé et pour conclure mon appareil photo m’a lâché.

Mais là tout va bien, et ci-joint les photos que j’ai pu prendre avant mon départ.

L’escalier à été fabriqué dans du Douglas et terminé avec une lasure blanche et avec le souci de pouvoir le démonter, donc aucun collage.

Pour la conception, étant donné que j’avais tous les plans à l’échelle 1, il m’a été facile de reproduire toutes les pièces de bois nécessaire.

Lors de la réalisation , j’avais besoin de quelques conseils, notamment pour les mortaises des balustres et lors de la pose, mais comme d’habitude, on peut vraiment compter sur vous pour répondre aux différents problèmes que j’ai pu rencontrer, et je vous en remercie vivement.

Il a fallu sur site créer la nouvelle trémie pour accueillir le nouvel escalier et du coup changer le plancher avec un ajout de solives intermédiaires afin de renforcer la solidité du plancher bois.

Il reste à ce jour à fixer l’escalier en partie haute et en partie basse et à faire les garde-corps autour de la trémie en partie haute.

Les côtes que mon fils m’avaient donné, n’on pas été prises correctement, le plancher bas n’étant pas plan et remontant brusquement de 6 cm, en conséquence l’escalier monte trop haut de 6 cm. Donc j’ai coupé la marche palière pour la réaligner au niveau du plancher haut.

Pour un premier escalier, je suis assez content du résultat, et prochainement j’aurais 2 autres escaliers à crémaillère centrale à réaliser, mais cette fois ci définitif mais surtout avec des prises de côtes plus juste.

J‘attends d’autres photos, une fois que mon fils aura fini complètement la pose.

Bonne semaine à vous Ness, et encore merci pour tout, je pense que sans vous et votre site, je n’aurais jamais envisagé de réaliser un escalier.

Bien cordialement,

Michel

PS:

Pour le coût, j’ai acheté mon bois directement en scierie, je leur avais demandé 17 planches de Douglas de 3000x230x36 pour un coup de 150€, au final il m’ont fait 19 planches de 4000x230x36 et sur le lot il me reste 4 planches. Donc environ 120€ de bois, plus du bois d’une charpente « fermette » que l’on m’avait livré lorsque j’ai fait l’extension de ma maison et dont ils se sont trompé dans les dimensions.

Avec ce bois de charpente j’ai fait les balustres et les poteaux qui on été collés pour leurs donnés une section plus conséquentes.

Il m’a fallu également de la colle, du contreplaqué pour assembler mes panneaux, du papier à poncer, de la visserie pour les assemblages, 2 pour relier les poteaux au limon et 2 pour relier les poteaux à la rampe (en tout 48 vis tête plate + écrou cylindrique à encastrer, même système que l’on trouve pour assembler notamment les lits), en plus des assemblages tenon et mortaise. Pour maintenir les marches et donc l’écartement de l’escalier, j’ai opté pour des cornières que j’ai fixé sous les marches avec des vis à bois. Pour la finition, 3 couches de lasure blanche.

Donc en accessoire, j’en ai eu environ pour 200€, plus quelques outillages, fraises, nouvelle lame de scie, forets….

___

IMG_0381

IMG_0389

IMG_0390

IMG_0391

IMG_0392

Je trouve ça pas mal pour un escalier provisoire!

Pour savoir comment utiliser la version gratuite de StairDesigner pour dessiner votre escalier, regardez cette page Logiciel d’Escalier Gratuit 3D

Leave A Response

* Denotes Required Field