Fabriquer un escalier en bois courbe, très haut de gamme

fabriquer un escalier en bois

Fabriquer un escalier en bois débillardé n’est pas un travail facile. Ce n’est pas par hasard que ce travail était réservé autrefois à des maîtres menuisiers/charpentiers au sommet de leur art, car cela représente à juste titre, l’une des réalisations la plus difficile.

Le travail d’escaliers courbes est à la fois un travail hautement technique et artistique. Il faut posséder le cerveau d’un mathematicien et l’oeil d’un artiste, des qualités de plus en plus rares et difficiles à trouver dans un seul homme.

J’aimerais vous présenter Alain Marin. Alain travaille avec sont équipe à fabriquer des escaliers d’exception depuis 40 ans à Aixe en Provence dans la sud de la France.

Il nous a fait l’honneur d’écrire un article pour présenter son expérience et un de ses projets recent où il a essayé notre technique de couches collées.

Nous avons crée une petite vidéo qui présente les photos montrant rapidement les étapes de sa réalisation.

Un grand merci à Alain et à son équipe d’avoir pris le temp de nous partager son Art et cette belle aventure.

Ness Tillson

20 février 2016

*************************

Nous sommes une entreprise qui existe depuis 1980 qui est située à Tholonet près de Aix en Provence dans le sud de la France, nous fabriquons des escaliers en bois et sommes spéalisés dépuis de nombreuses années dans la fabrication d’escaliers et mains courantes de formes complexes, courbes et débillardés.

Aujourd’hui, nous travaillons sur tout le térritoire Français et nous avons participé à des chantiers préstigeux tel que l’escalier de la Principauté de Monaco s’inspirant d’une chaire d’église du 17ème siècle. Voici une photo de notre escalier ci-dessous :

fabriquer un escalier

Cette oeuvre nous a permis d’être promu en 2009 ‘Artisan d’Art’.

D’autres photos de nos réalisations sont présentes sur notre site :

www.escalier-bois.com

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de nos compétences.

Passioné par le travail du bois et la construction d’escalier, je suis toujours à la recherche de nouvelles techniques pour faciliter et améliorer notre fabrication.

Quand je suis tombé sur le site de Ness, j’ai tout de suite sentis que nous partageons la même passion du travail bien fait dans un esprit d’ouverture, d’inventivité et créatif pour trouver des moyens et des techniques innovantes pour faire progresser notre métier.

Il y a maintenant quelques années que je connais Ness et j’ai suivi de près son site et ses présentations de méthodes innovantes pour construire des escaliers courbes.

Il y a quelques mois, j’ai eu une commande d’un escalier à crémaillère centrale. Habituellement je fabrique ces escaliers en utilisant la technique lamellée collée traditionnelle, un travail long et délicat surtout quand il faut tailler et ajuster les crans.

En voyant la technique des couches collées présentée sur le site StairDesigner.org, j’ai eu envie d’en savoir plus sur cette méthode de fabrication. En parlant avec Ness je me suis rendu compte que cette technique serait très adaptée pour notre projet et avec quelques conseils de mise en oeuvre de la part de Ness, nous avons lancé la fabrication en couches collées.

Je peux dire que je suis très content de ce projet. La technique des couches collées m’a permis, pour ce travail complexe, de gagner en temps et en efficacité.

Merci à Ness et à toute l’équipe AtelierBois.net pour ce partage de savoir faire.

Voici une vidéo qui montre le résultat de notre travail :

*************************

Notez que le bouton sur le coté droit de la barre vidéo permet de l’afficher en pleine écran.

Si vous voulez plus d’informations sur la technique des couches collées et d’autres techniques d’escaliers, veuillez cliquez ici pour vous inscrire comme membre Premium sur notre site AtelierBois.net.

4 Comments

  • Erick vidal

    Reply Reply février 23, 2016

    Bonjour, et bravo pour cette réalisation. Sur la vidéo, vous ne montrez pas la partie la plus intéressante et la plus difficile (de mon point de vue) de la réalisation , à savoir la mise en forme du dessous de la crémaillère; comment l’avez vous réalisée, pour que vous puissiez la replaquer parfaitement ?J’ai pour ma part réalisé un escalier assez semblable au votre avec la technique de Ness, c’est un 2 quarts tournant, et nous avons fait le choix pour raison esthétique de ne pas replaquer la crémaillère afin de mettre en avant la structure en frêne massif de la crémaillère, un peu comme la colonne vertébrale de l’escalier, le résultat est pas mal du tout. Mais il est évident que l’exercice était moins difficile car pas de replaquage de plan débillardé. Merci de votre éclairage, cordialement

  • Bernard Nicole

    Reply Reply février 23, 2016

    Vraiment superbe félicitation

  • Ghislain Gagne

    Reply Reply février 23, 2016

    ces mervielleux

Leave A Response

* Denotes Required Field